Investissement immobilier

L’art au service de l’immobilier

Comment sublimer un habitat ? Utiliser des oeuvres d’art pour créer une expérience unique, est-ce à la portée de tout le monde ? 

1. S’inviter dans l’atelier d’une artiste peintre

Le monde de l’art fait rêver plus d’un. Pourtant ce n’est pas très fréquent que des personnes même aisées fassent appel à des artistes pour la création d’objets de décoration, de tableaux ou de sculptures. 

Les oeuvres d’art semblent réservées à une petite élite habituée à évoluer dans l’univers de luxe. Être éduqué à voir le beau, à reconnaître le potentiel, à avoir les finances permettant de tels achats : quelles sont les vraies caractéristiques de ceux qui apprécient et vivent au milieu d’objets raffinés ? 

J’ai voulu connaître l’avis d’une artiste peintre qui travaille depuis plus de 20 ans pour une clientèle internationale. Elle a beaucoup de succès et parle aisément des motivations de ses clients à acheter ses oeuvres. 

Je suis allée interviewer Olga Novokhatska, dans son atelier en plein centre de Paris. 

2. Quel budget pour l’achat d’un tableau 

L’avis d’Olga est assez tranché. Selon elle, la plupart des personnes qui disent qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter un tableau devraient dire plutôt dire qu’ils sont indiffénerents à l’art. Il n’y a pas de honte à avoir. C’est juste être honnête avec soi-même et avec les autres. 

Il est difficile d’évaluer le budget nécessaire pour l’achat d’un tableau car tout dépend de la notoriété de l’artiste, de la taille de l’oeuvre, du pays où vous l’achetez… 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Secrets de marchand de biens

Cependant les personnes de la classe moyenne peuvent tout à fait consacrer une enveloppe annuelle à des achats « coup de coeur  » pour eux ou pour embellir un habitat et le revendre ensuite le mieux possible. 

J’exclus bien évidemment toutes les personnes dans une situation précaire. Quand on commence à s’intéresser à l’art qui nous lie au plaisir et à l’irrationnel, cela veut dire que tous nos besoins basiques sont satisfaits. 

Par contre, tous ceux qui partent régulièrement en vacances, ont des dressings remplis d’habits, parfois jamais sortis de leur emballage, peuvent aisément s’offrir un tableau ou de l’artisanat d’art. 

Tout est une question d’éducation, de choix esthétiques et de priorités. 

Découvrez sans plus attendre l’interview d’Olga Novokhatska. 

Si la vidéo vous a plu, pensez à vous abonner à la chaîne, à laisser un pouce bleu ou un commentaire. Vous m’aiderez ainsi à la faire connaître. 

A votre succès et épanouissement. 

Détélina 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.